Permanences téléphoniques

 
Mardi 18 septembre
de 12:30 à 14:30
Mercredi 26 septembre
de 18:30 à 20:30
 
Les entretiens individuels se font avec deux bénévoles de l'association. 

Pour prendre rendez-vous profitez des permanences téléphoniques. Nous sommes deux donc plus simple pour caler le rendez-vous

Groupes de paroles

Tous les groupes se tiennent au local (à l'adresse ci-dessous),

9 rue Général Durand à Grenoble (arrêt de tram : Albert 1er de Belgique)

Un entretien individuel est nécessaire pour participer aux groupes de paroles.

Groupe de parole de victimes :
Mercredi  10 octobre
de 19h à 21h.
Groupe de parole de proches de victimes
Lundi 24 Septembre
de 19h à 21h. 

Agressions sexuelles sur mineurs : journée d'études à la Maison des avocats de Grenoble

La journée a débuté à 9 h par le mot d'introduction de David Roguet, bâtonnier de Grenoble.

 

Avec pour modératrice Hélène Marce sur la thématique suivante : « Qu'entend-on par majorité sexuelle ? ». Discernement, le consentement, la maturité sexuelle : des notions précisées grâce aux éclairage de Bernard Azema, magistrat qui a exercé les fonctions de juge des enfants, avocat général, président du Tribunal correctionnel, Frédérique Laveze, psychologue à l'Alliance Adolescents et au CRIAVS, le docteur Annie Poizat, pédopsychiatre à l'hôpital Couple et enfant et au CMPP de Grenoble et Me Véronique Pigeon, avocate au Barreau de Grenoble, référente pour l'association Stop aux Violences Sexuelles.

 

Reprise des travaux à 14 h sur le thème : « Le temps des preuves, l'épreuve du temps : la prescription en débat » avec cette fois-ci pour modérateur Bernard Azema :

 

-Thérèse Brunisso, avocat général interviendra sur l'état de la législation actuelle en matière pénale : « faut-il une réforme de la prescription ? : le point de vue du magistrat ».

 

-Le professeur Scolan, responsable du Service de médecine légale du CHU de La Tronche, professeur à l'université de médecine de Grenoble I se penchera sur « le rôle de la médecine légale dans la recherche de la preuve ».

 

-Puis Me Jean Baptiste Moquet, avocat au Barreau de Paris, auteur d'articles sur la prescription publiés par l'association La Parole Libérée : « le point de vue de l'avocat ».

 

-Suivi d'André Ciavaldini, docteur en psychologie et psychopathologie et directeur de recherche associé au laboratoire PCPP Université Paris V : « une temporalité restaurative pour l'auteur ».

 

-Puis de Me Hélène Marce, avocate honoraire : « La loi civile peut-elle réparer ? ». Pour finir, le témoignage d'Eva Thomas, fondatrice de SOS Inceste, auteur du Viol du silence et du Sang des Mots.

 

Après chaque exposé, débat avec les participants. A noter la présence d'Olivier Veran, député, rapporteur général de la commission des finances sur le budget de la Sécurité sociale (sous réserve).

 

L'Assemblée Générale se tiendra
au siège de l’association, 9 Rue Général Durand, à Grenoble

 

Tout adhérent peut participer à l'A.G. et prendre part aux votes. Les absents à jour de leur cotisation peuvent envoyer un pouvoir.

 

Conférence-Débat : "Les Agressions sexuelles sur Mineurs"
- Comment faire de la prévention en direction des auteurs et protéger les enfants ?
- Quelles modifications apporter à la loi sur la notion de consentement ?

Programme :

17h00 : Accueil et mot d’introduction de Monsieur le Bâtonnier Wilfried SAMBA SAMBELIGUE ou son représentant

 Intervenants :

  • Madame Thérèse BRUNISSO, Avocat Général près la Cour d’appel de Grenoble
  • Monsieur André CIAVALDINI, Docteur en Psychologie et psychopathologie clinique, Directeur de Recherche associé à l´Université Paris Descartes , Auteur de nombreux articles et ouvrages dont « Psychopathologie des agresseurs sexuels », et « Collectif Violences sexuelles chez les mineurs" Spécialisé notamment dans la prise en charge des auteurs de violences sexuelles.
  • Monsieur le Bâtonnier Denis DREYFUS, Avocat au Barreau de Grenoble, spécialiste en Droit Pénal
  • Le Docteur Danielle DURAND-POUDRET, Psychiatre, ancienne responsable du SMPR de Varces
  • Madame Nelly JANIN-QUERCIA, Psychologue clinicienne, Expert auprès des Tribunaux
  • Madame Eva THOMAS, Fondatrice de l’Association SOS Inceste Pour Revivre et auteur des ouvrages « Le Viol du silence » et« Le Sang des mots »

Modératrice : Hélène MARCE, Avocate honoraire

Avec la présence (sous réserve) de :
Monsieur Olivier VERAN, Député, Rapporteur Général de la Commission des Finances sur le budget de la Sécurité Sociale 

Résumé : Après un état des lieux sur la prise en charge judiciaire et médico-psychologique des victimes et des auteurs d’agressions sexuelles, il s’agira de débattre des questions que pose le droit pénal français et des perspectives d’évolution.

Cette conférence-débat est ouverte aux professionnels et au public dans la limite des places disponibles.

Lieu : MAISON DE L’AVOCAT 45, Rue Pierre SEMARD - 38026 GRENOBLE
Attention : inscription obligatoire auprès du Secrétariat de l’Ordre
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Actuellement (28 novembre), la salle est complète ; les inscriptions viennent sur une liste d'attente !

L'Assemblée Générale se tiendra
au Secours Catholique 10, rue Sergent Bobillot, à Grenoble
à la Maison des Associations, 6 rue Berthe de Boissieux, à Grenoble
à 18h00.
Nous remercions le Secours Catholique de nous accueillir dans une de ses salles.
Tout adhérent peut participer à l'A.G. et prendre part aux votes. Les absents à jour de leur cotisation peuvent envoyer un pouvoir.

"Les Chatouilles, ou la Dans de la Colère" est un spectacle de théâtre et de danse, inspiré d'une histoire personnelle d'inceste.
Passé à La Vence Scène de Saint-Egrève le 07 mars, il est tout à fait à recommander, pour sa description fine des situations et dialogues caractéristiques de ce genre de situation.

En accord avec Atelier Théâtre Actuel
Mise en scène : Eric Métayer
De et par Andréa Bescond
Dès 12 ans
Durée : 1h20

 


Voici l'excellente présentation qu'en a fait "La Vence Scène" :
Un "seule en scène" qui touche en plein coeur... Mouvante , émouvante, Andréa Bescond embarque le public dans sa danse de la colère. Elle nous raconte l'histoire d'Odette, violée dans son enfance et qui se bat pour se reconstruire. A travers une galerie de personnages joués avec une immense finesse entre rires et émotions, les mots et la danse s'entremêlent et embarquent le spectateur dans un grand huit émotionnel dont il ne sortira pas indemne. Cette extraordinaire comédienne et danseuse dont la performance a été saluée aux Molières 2016 offre un grand moment de théâtre, à ne pas rater.

Voici aussi le lien sur ce qu'en dit Télérama.

Et pour en savoir plus, voici le lien sur la page Facebook de Andréa Bescond.

Les membres du "Comité partenarial Grenoblois de prévention des violences sexuelles" : "APASE, AIV Grenoble, Althéa/L'Appart, CRIAVS Rhône-Alpes, CODASE, IREPS 38, Miléna-Solidarité Femmes Grenoble Isère, Passible, Planning familial de Grenoble, SOS Inceste Pour Revivre Grenoble, Réseau Adolescent Isère" ont organisé en partenariat avec le cinéma "Le Méliès", la projection du film
"La Chasse"
(de Thomas VINTERBERG)
le Mercredi 25 janvier 2017 à 20h au Méliès, 28 allée Henri Frenay - à GRENOBLE.


Entrée réservée aux professionnels et étudiants des secteurs santé, justice, éducation, social et médico-social sur inscription préalable, en suivant ce lien pour s'inscrire .
Tarif réduit :
7 euros pour tous

Synopsis
Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s’illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l’hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

Un échange aura lieu après la projection du film.

Cette fois, c'est fait : vous visitez présentement le nouveau site internet annoncé ! 
Par respect pour nos visiteuses, et visiteurs, son contenu est strictement identique au contenu de l'ancien site ; et les couleurs de ses textes sont quasiment inchangées. Seule sa présentation a dû légèrement évoluer.
Le véritable changement ne se voit guère, car il est d'abord technique. Il nous offre déjà de nouvelles possibilités.
- La plus visible dès à présent est cette colonne à droite, qui indique, à côté de chaque page, les dates des prochaines permanences téléphoniques et des groupes de paroles.
- Une autre existe, dont vous profitez peut-être déjà, sans l'avoir remarqué : ce site est maintenant aussi pratique à consulter sur tablette que sur téléphone mobile ou que sur ordinateur.
Alors profitez-en ;-) .

Depuis deux ans, un collectif d'artistes Grenoblois s'est mobilisé pour organiser un concert solidarité, afin de reverser tous ses bénéfices à une cause qu'il jugent importante.

Nous sommes très touchés, car cette année, nous sommes l'association bénéficiaire !

Ce soir-là, au Drak'Art, nous avons découvert de nombreux artistes de talent, offrant des styles de musiques très variés, dans une superbe ambiance chaleureuse et artistique.

Nous avons pu comprendre aussi l'importance du travail d'organisation, de préparation, et de présentation de tous ces interprètes, pour réussir une si belle soirée.

Un grand BRAVO à tous !

Nous remercions très chaleureusement tous les artistes, ainsi que le collectif organisateur !
Et, plutôt que de montrer ici seulement quelques photos du concert, nous vous invitons à voir ce site qui en montre toutes les belles images. Merci aussi à la photographe !

Pour une meilleure protection des enfants contre les agressions sexuelles et les viols
L'Association "SOS Inceste Pour REVIVRE" fait le constat d'une évolution significative de la loi pour protéger les enfants et en particulier les victimes d'inceste grâce aux associations qui ont ouvré dans ce sens depuis trente ans. Il subsiste toutefois un manque dans la loi française : il n'existe pas de loi spécifique pour définir les agressions sexuelles et les viols contre les enfants de moins de 15 ans. Les dispositions du code pénal sont identiques que les victimes soient des majeurs ou des enfants de moins de 15 ans. C'est contraire au bon sens : un adulte est capable de consentir à un acte, un enfant non. Pour être plus efficace et explicite, la législation doit avant tout poser l'interdit plus général d'une relation sexuelle entre un adulte et un enfant. C'est le sens de cette proposition de loi.

Les textes en vigueur doivent être modifiés pour faire en sorte que l'âge de l'enfant victime d'agressions sexuelles devienne l'élément constitutif de l'infraction. C'est une loi qui dit clairement : un adulte ne touche pas à un enfant pour son plaisir sexuel. Un enfant est sacré. On ne peut saccager ainsi sa vie, son avenir. C'est INTERDIT.

Une loi de protection des mineurs très claire changerait les mentalités et permettrait à l'entourage de l'enfant de lui dire :
« tu n'es responsable en rien de ce qui t'arrive, c'est l'agresseur qui est le seul responsable au regard de la loi et c'est lui le coupable »
L'enfant victime développe souvent un grand sentiment de culpabilité et ce d'autant que la loi actuelle nécessite des interrogatoires répétés, le juge ayant la charge d'établir la preuve que l'agresseur a agi avec violence, contrainte, menace ou surprise. Or le plus souvent dans les faits l'agresseur a manipulé la victime par la douceur et le mensonge, parfois par la terreur et la menace de mort. Il a fait exploser l'estime de soi en traitant la victime comme un objet au service de son plaisir sexuel. Il sait que la honte sera le bâillon le plus efficace.

La recherche a fait des progrès autour de l'état de sidération que vivent les victimes et sur le fonctionnement du cerveau lors du traumatisme. Alors qu'est-ce qu'on attend pour changer la loi ?

Un groupe de travail constitué autour de l'Association a élaboré une proposition de loi spécifique réprimant les agressions sexuelles et les viols commis sur les enfants de moins de 15 ans.
Vous pouvez aussi trouver l'exposé des motifs de cette proposition de loi.

Eva THOMAS
Fondatrice de SOS INCESTE

Catherine RUIZ
Présidente de "SOS Inceste Pour REVIVRE"

Avec la collaboration de Maître Hélène MARCE
Avocate Honoraire, Diplômée de Victimologie

 

Après la visite de notre site, vos commentaires sont les bienvenus ; vous pouvez les Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Accéder à l'Espace Adhérents

Nos coordonnées

SOS Inceste Pour REVIVRE
9, rue Général Durand - 38000 Grenoble
Ligne administrative seulement : 04 76 43 35 46

 contact@sos-inceste-grenoble.org

Pour nous suivre

tw